Ligue des contribuables du Québec

Communiqué : démission du ministre Philippe Couillard

Les contribuables lui verseront une prime de 125 000 $ !

Candiac, le 25 juin 2008 – La Ligue des contribuables du Québec profite de la démission du ministre de la Santé, Philippe Couillard, pour rappeler que nos élus ont droit à une prime de départ même s'ils quittent volontairement leur poste en cours de mandat. Le montant de cette allocation dite « de transition » est tenu secret et ne peut être obtenu en faisant une demande d'accès aux documents. La Ligue n'a eu d'autre choix que de calculer celle de M. Couillard. Nous l'estimons à un peu plus de 125 000 $.

« Il faut remercier M. Couillard d'avoir consacré plus de cinq ans à servir les citoyens du Québec, tient à souligner Claire Joly, directrice générale de la Ligue. Il avait tout à fait le droit de quitter la vie politique. Mais il nous semble aberrant que les députés démissionnant de leur plein gré, et en cours de mandat par-dessus le marché, ait droit à une prime! »

La Ligue fait remarquer que les travailleurs quittant volontairement leur emploi n'ont pas droit à l'assurance chômage. Cette pratique n'existe tout simplement pas dans le secteur privé. De plus, la Ligue rappelle que la démission d'un député en cours de mandat a d'importantes conséquences financières pour les contribuables, car la tenue d'une élection partielle coûte plus de 500 000 $ aux Québécois.

La Ligue tient à préciser que le cas de M. Couillard n'est pas exceptionnel. Il est le cinquième député à quitter volontairement son poste depuis les dernières élections générales de mars 2007, c'est-à-dire en 15 mois seulement. En supposant que des élections partielles soient tenues pour remplacer M. Couillard, c'est plus de 2,5 millions $ que les contribuables auront dépensés pour combler les sièges des démissionnaires.

« Les règles régissant l'attribution des primes de départ doivent être revues, c'est urgent et impératif, martèle Claire Joly. Les députés quittant la vie politique de leur plein gré ne devraient pas avoir droit à cette allocation dite « de transition ». Nous enjoignons tous les partis à s'unir pour amender la loi en ce sens, mais également de manière à ce que les montants des allocations soient rendus publics à l'avenir. En attendant, nous demandons à M. Couillard de donner l'exemple et de renoncer volontairement à sa prime de départ. »

***

La Ligue des contribuables du Québec est un organisme non partisan et sans but lucratif, qui s'est donné comme une mission de veiller à l'intérêt général des contribuables de la province. La Ligue dénonce le gaspillage de fonds publics et demande un allègement du fardeau fiscal.

- 30 -

Renseignements :
Claire Joly, directrice générale
Ligue des contribuables du Québec
514-666-6372
www.soscontribuables.ca